Notice: Undefined property: JDocumentHTML::$base in /var/www/http/faf/libraries/joomla/document/document.php on line 677
L'Austro-Turque

L'Austro-Turque

L’austro-turque.

L’austro-turque est une alliance qui est souvent vu comme contre nature.
Peu d’autrichiens acceptent d’entrer dans cette alliance (les turcs au contraire se font rarement prier quand ils sentent l’autrichien sincère :) ) tellement la réputation qu’elle a est celle d’une alliance où l’autrichien est dans une position de faiblesse face à un turc qui n’attend que de le stabber.
Et dans les faits rares sont les austro-turques qui se mettent en place autour d’une table de diplo.
Et quand elles arrivent ce sont soient des alliances forcées, soient des alliances où les personnes jouent clairement plus l’homme que la position.
Et pourtant, c’est une alliance qui peut très bien marcher si on y met quelques conditions.
Je vais vous expliquer ici lesquelles et comment, par un exemple, les mettrent en pratique.

Toute personne ayant fait une partie avec moi comme allié sait que je suis une personne qui pense que moins un stab est tentant moins il y a de chance de se faire stabber. Et donc qu’une alliance solide doit tout d’abord rendre le stab inintéressant. (En tout cas le stab de mon partenaire :) ).
Ensuite si un pays a une position solide alors que son allié est exposé, ce dernier doit avoir un avantage en centres dans leur sphère d’influence.
Dans le cadre d’une alliance austro-turque, une base de 1 centre minimum voire 2 centres de plus autrichien me semble un bon compromis.
A partir de ces deux positions regardons comment l’autrichien et le turc peuvent s’entendre pour respecter les règles énoncées plus haut et avoir des axes de développement n’entrant pas en conflit.
On se rend compte rapidement que le développement turc naturel dans une alliance avec l’Autriche, c’est-à-dire prise de ROU et ODE, ne va pas du tout dans le sens dont nous parlions plus haut. En effet ses armées déferlent sur le continent et après avoir pris ces deux centres ses perspectives sur MOS sont lointaines alors que SER et BUD lui tendent les bras sans parler de la GRE.
De son côté l’Autriche n’a rien pris dans l’alliance et doit donc se découvrir en partant sur VEN et/ou VAR où le turc ne peut l’aider.
Donc ce schéma ne marche pas bien.

Je propose donc un autre schéma de développement.
SER, ROU, ODE seront autrichien et avec ses armées il déferle sur l’europe après. BUL et GRE seront turcs et les flottes turques déferleront sur la méditérannée.
On se rend vite compte que A SER, A ROU, A ODE du côté autrichien.
F GRE, A BUL, A CAU permettent un verrou qui permet de limiter fortement l’impact d’une trahison.
Avec en plus une démilitarisation de la NOI dès que le russe en est viré et l’interdiction d’Armée turque en GRE, la trahison se verra arriver de loin .
Bien sur ce schéma n’empêche pas une grèce autrichienne tant que ROU et ODE ne sont pas pris, en fait tout dépend de la vitesse d’action contre le russe.
J’ai fait plusieurs fois cette alliance et elle a très bien marché à chaque fois que mon partenaire a joué le jeu.
Le gros avantage de l’austro turque c’est qu’elle ne fait pas peur sur le plateau.
Personne ne pense au départ qu’elle tiendra donc vous aurez vraiment l’opportunité de négocier, de faire croire que vous allez trahir et vous n’aurez pas de contre alliance qui vont se construire.
Un grand classique c’est de faire croire à l’Italien à une Austro-Italienne, et il ne sera pas surpris si le turc aide l’autrichien contre la russie. L’autrichien pouvant présenter cela comme une bonne diplo qui a fait exploser la russo-turque.
Quand l’autrichien soutiendra le turc en ION, faudra regarder sa tête par contre :)
L’idéal c’est d’avoir à l’ouest une anglo-allemande qui s’enlise contre le français.
Mais pour que cette alliance fonctionne bien, il faut un turc qui comprenne que pour lui, il n’y a rien de plus urgent que d’attendre. Voir son allié à 2-3 centres de plus que lui ne doit pas être un problème, il aura tout le temps de les rattraper, sa position vaut largement ces centres.
Au final, un partie avec de bons joueurs donne normalement les centres dont j’ai parlé plus haut + VEN, MOS, VAR pour l’austro et ROM, NAP, TUN pour le turc. Soit 9 centres autrichien et 8 centres turcs.
1 centre dont rien n’est plus simple de changer la possession en 1907 si vous êtes turc.
Et j’ai souvent en tant que turc, finit dans la péninsule ibérique.

J’aime cette alliance en tant que turc et en tant qu’autrichien, mais je ne la proposerais pas à n’importe quel turc. ;-)

Bosk.

Additional information